Toujours donner un peu plus…

Cette galerie contient 1 photo.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

YESSSSS !!!!!! C’est le big day!!!! Vous avez enfin signé avec ce client.

Bien évidemment, il s’attend (et c’est légitime) à recevoir dans l’intégralité ce qu’il a demandé (et vous : vous vous attendez à être payé, c’est mieux pour votre trésorerie !!!)

Toutefois, la grande aventure commence : celle de la relation client!!! Même si vous avez 500 000 clients, tout l’art de gérer et fidéliser les futurs échanges sera de considérer les rapports comme unique.

Cette relation avec ce client n’a pas commencé … lire la suite

Client un jour…ne rime pas avec toujours

Ça y est vous l’avez ce client!!!!! Il a enfin signé ce contrat

Celui qui vous a fait venir 10 fois, celui qui vous a fait changer 20 fois votre proposition, celui la même qui vous a promis de passer commande dans la semaine… il y a deux ans…
Et finalement au moment où vous aviez renoncé (à ne jamais faire…), il vous appelle pour une visite et là, il sort le chéquier!!!

En rentrant au bureau, vous vous dites :  ça y est une nouvelle référence, du Chiffre d’affaire, du profit, des sous, des dividendes…STOOOOOOOOOOOOOOOP.

stop-sign-37020_640

En pensant de la sorte, vous vous mettez (sans faire attention) en position de perdre un jour ce fameux client et ce, plus rapidement que vous ne l’auriez pensé.

En effet, en pensant à lui comme à un numéro de dossier, vous n’aurez pas une relation des plus profitables avec lui, vous ne serez plus réellement à son écoute et un beau jour, il sera parti pour ne jamais revenir.

La première étape sera bien évidemment de le remercier. Mais attention, pas le petit remerciement de façade, le merci du bout des lèvres, il vous faudra lui montrer de la gratitude sincère : un cadeau de valeur, lui apporter quelque chose en plus de sa commande et surtout lui montrer que même si vous avez 300 000 clients, il reste un individu unique à vos yeux.

La seconde étape vous conduira à le suivre tout au long du projet, de répondre rapidement à ses questions, de ne pas négliger les zones d’ombres.

La troisième étape vous amènera à valider ensemble si le projet ou le produit final correspond réellement à ses attentes, d’être sûr qu’il soit satisfait.

La quatrième étape sera de lui demander d’être une référence pour vos futurs acheteurs : il n’y a pas meilleur commercial qu’un client satisfait, mais attention à ne pas le négliger : relisez bien l’article sur les références clients

En synthèse,  pour garder votre client, il vous faudra envisager la relation en tant que PARTENAIRE.

Cette notion de partenariat permettra aux deux parties de considérer que la relation sera gagnante pour tous. De plus, selon l’activité de votre client, rien ne lui empêchera de VOUS vendre ses services à des tarifs tout à fait attractifs (j’ai foi en votre pouvoir de négociation 🙂 )

Quelques réflexions de bon sens mais qui vous permettront de conserver ce client pour une longue durée.

A vous de jouer!!!

La fin de la prospection B TO C ?

Cette galerie contient 2 photos.

Bonjour

un article rapide pour vous parler de la prospection B to C (de professionnel à un particulier).

Nous sommes tous des particuliers et nous avons tous reçu des appels le soir, (la plus part du temps en train de manger) de sociétés essayant de nous proposer un rendez-vous de défiscalisation, de gain d’énergie pour votre maison, d’assurances en tout genre et autre sondage…

Il nous est difficile de rester de marbre devant ces appels intrusifs…(même pour moi 🙂 )

 

smiley-155846_640lire la suite

Relation client : la chaise vide…

Cette galerie contient 1 photo.

hello,

lors de ses réunions stratégiques, Jeff Bezos, PDG d’Amazon, a pris l’habitude de laisser une chaise vide autour de la table : celle du client.

office-chair-575881_640

Cette image prend tout son sens dans un cadre précis : toute action, toute décision, toute réflexion dans la stratégie d’une entreprise doit avoir pour seule idée, seul objectif : comment puis-je satisfaire mon futur client ?

lire la suite