Relation client : la chaise vide…

hello,

lors de ses réunions stratégiques, Jeff Bezos, PDG d’Amazon, a pris l’habitude de laisser une chaise vide autour de la table : celle du client.

office-chair-575881_640

Cette image prend tout son sens dans un cadre précis : toute action, toute décision, toute réflexion dans la stratégie d’une entreprise doit avoir pour seule idée, seul objectif : comment puis-je satisfaire mon futur client ?

Mettre le client au cœur de sa stratégie doit être la raison d’être d’une entreprise.

Lors d’une création d’entreprise ou sur le lancement d’un nouveau produit, il est recommandé de réaliser une étude de marché sur les produits ou services que le futur entrepreneur ou le responsable commerciale souhaite développer.
Cela implique de recueillir l’avis de votre client, de connaitre son opinion, de savoir comment combler un manque chez lui.

Si vous considérez le client comme un simple portefeuille, vous allez au-delà de grandes désillusions : j’ai personnellement travaillé dans une entreprise qui avait développé une prestation de service pour faire uniquement du chiffre d’affaires rapide, avec une stratégie commerciale irréfléchie (phoning avec les pages jaunes, rendez-vous de 15 minutes, ventes à faire en « oneshot », pas de service après-vente).
Résultat : fermeture de la boite 18 mois après le lancement de cette prestation de service…

Tandis que si votre client (ou futur client) s’intègre en temps que partie prenante de votre offre de service, il se sentira considéré comme utile et deviendra pour vous, votre meilleur commercial.

Cette vérité se vérifie de plus en plus de nos jours, d’autant qu’Internet permet d’avoir des informations en temps réels : si il y a une insatisfaction de quelque nature, cela se saura et l’information sera diffusée de manière intensive, notamment grâce aux réseaux sociaux et les forums.

Ecoutez vos clients, sachez mesurer son taux de satisfaction comme son taux d’insatisfaction, écoutez ses besoins précisément, prenez des mesures correctives le plus vite possible.*

Même si vous devez perdre votre client, ne perdez pas la leçon.

Faites mieux que Jeff Bezoz :

lors d’une réunion stratégique, faites en sorte que la chaise ne reste pas vide : invitez vraiment un client!!!

*N’hésitez pas à aller voir mon article sur l’écoute : ici

Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *