Contourner un barrage : ce qu’il ne faut pas faire

J’aime me former. Dans des domaines que je ne connais pas et parfois dans certains que je connais.

Récemment, j’ai réalisé une formation de prospection commerciale (MOOC) pour améliorer mes connaissances voire mes process.

On arrive à la partie objections et barrages.

Et la, c’est le draaaaaaaaammme.

ma tête pendant cette formation

Quelle ne fut pas ma surprise lors que le formateur cherche uniquement à manipuler les assistantes pour atteindre le décideur, voici quelques-unes de ces méthodes :

  • Techniques pour « embrouiller » l’assistante (selon ses termes…)
  • Non considération pour son travail et sa profession (selon lui, il faut la rayer de l’équation…)
  • Technique de la question dite sensible : la manipuler pour lui faire croire qu’elle risque des représailles si elle passe pas son patron.
  • Une technique dite sympathique : je passe de la pommade, mais tellement grossièrement que c’en est risible…
  • Une volonté de prendre rendez-vous ….sans qualification au préalable, en se fichant qu’il ait des besoins ou non, en forçant un rdv qui risque d’être inintéressant …si il est maintenu….

Si l’objectif initial est clair : remplir l’agenda des commerciaux pour pouvoir augmenter son portefeuille client, la méthodologie me laisse plus que perplexe…

Comment peut-on penser que la relation commerciale puisse être saine et durable si on a commencé par un mensonge, une manipulation…

Quelle image donne donc ce fournisseur qui essaye de « filouter »pour pouvoir décrocher un rendez-vous? 

Positive? Pas vraiment…et je n’ai pas envie de devenir un Jean-Claude Convenant.

 

Faites moi confiance….

Pour rappel, un responsable ne peut se permettre de répondre à tous les appels de fournisseurs et encore moins de les rencontrer : il n’en a pas le temps. C’est pour cela qu’il est aidé par une personne qui est chargée de gérer ce type d’appel.

Et pire : en agissant de la sorte, on insulte vraiment l’intelligence de l’assistant(e) qui est en charge d’aiguiller les appels à son responsable ; car ce genre d’appel, il/elle en reçoit régulièrement, il/elle est formé à détecter les appels de prospection, mais aussi de savoir si ce fournisseur peut intéresser ou non son responsable.

De plus, ce type de méthode est vraiment devenu obsolète en 2017… rappelez vous en 2014/2015 avec les scandales de la fraude au Président : Le boom inquiétant de la fraude

La solution? 

Je l’ai déjà évoqué dans un précédent article : Barrage : vous avez dit barrage ???

Les entreprises sont devenus attentives à toutes les formes de manipulation : tout ce qui parait suspect et pas clair risque d’être rejeté sans autre forme de procès.

Restez honnêtes et franc : expliquez les vraies raisons de votre demande de contact.

# Un souhait de les rencontrer.

# Faire connaissance.

# Faire la démonstration de son expertise et pouvoir être référencé comme un fournisseur potentiel.

Bon courage 🙂

Ps : si vous ne l’avez pas encore vu, je vous invite à voir le film : je compte sur vous
Ce n’est pas le chef-d’oeuvre du siècle, mais il vous donnera un aperçu de cette fraude.

 

Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Contourner un barrage : ce qu’il ne faut pas faire

  1. Robert dit :

    Bonjour,

    Je suis assez curieux de savoir quel MOOC vous avez suivi. Les MOOC sur la prospection commerciale sont peu nombreux. Il est dommage de voir de telles méthodes enseigner massivement à des personnes. La profession n’a pas besoin de ce genre de recommandations.

    • Pascal Billet dit :

      Bonjour,
      je ne vais pas faire leur pub sur mon blog 🙂
      Je peux envoyer ces infos par mail, si vous le souhaitez.

      Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *