Avant la prospection : la préparation

Hello tous 🙂

si vous tentez de faire vos séances de phoning intensif sans avoir préparé un minimum le terrain, il est fort probable que vous allez vous prendre un mur (virtuel, bien sûr…).

 

backdrop-21534_640

Mais, Pascal, me direz-vous, qu’est-ce que vous entendez par » préparation »?

Voici quelques éléments de réponses!!!

Première partie : la préparation mentale et physique.

Si vous vous réveillez le matin de fort mauvaise humeur par manque de sommeil, stress ou le petit dernier qui n’a pas arrêté de vous appeler pour vous réclamer un verre d’eau, il est probable que la farouche détermination qui vous a animé la veille s’envole en fumée.

Astuce : une petite séance de relaxation ou de méditation vous permettra de passer au-dessus de cette humeur maussade et d’avoir la bonne attitude mentale pour démarrer une bonne séance de phoning.

buddha-473154_640

Cela va de pair avec le physique, si vous êtes malade, grippe, angine ou tout autre microbe, mieux vaut décaler votre relance téléphonique : rien de mieux pour mettre mal à l’aise votre interlocuteur que de tousser toutes les trois secondes dans le combiné…

Deuxième partie : la préparation liée à vos produits (ou services)

Et là, je vous entends : « bien sûr que je connais mon offre ».
Certes et si je vous dis :
Connaissez-vous suffisamment votre offre pour en parler en moins de 15 secondes? » (temps estimé qu’un prospect vous accorde avant de se faire une première impression sur vous) »
Savez-vous donner Trois arguments majeurs de votre produit?
Savez-vous qui sont vos Trois principaux concurrents?
Savez-vous qu’est ce qui vous différencie de vos concurrents ? (sans les dénigrer, bien sûr).

Si vous répondez rapidement à ces questions : toutes mes félicitations.

Sinon, vous avez un peu de travail de préparation qui vous attend.

Troisième partie : la préparation liée à vos potentiels clients.

Si vous chassez tous type de cible, sans réflexion au préalable, vous risquez vite de vous épuiser et vous constaterez une perte énorme de temps, un temps que vous auriez pu mettre à profit en préparant vos listes, qualifier vos prospects, les interlocuteurs, l’activité, les centres de décisions.

Ne tentez pas de courir après tous les lièvres en vous disant : « on verra bien », faites un ciblage précis.

Avec ces trois niveaux de préparation, vous aurez confiance en vous, vous saurez qui vous devrez appeler, vous saurez quoi lui dire, comment le convaincre et enfin trouver les clients qui auront besoin de vos services.

Et surtout, encore mieux, il est probable que vous apprécierez de faire cette action.

Bonne chance, Jim 🙂

Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *